Place du recteur Henri Le Moal, 35000 Rennes
contact@esscargo-cie.fr

ESS CARGO & CIE accueille Alexandra en stage d’observation

Created with Sketch.

ESS CARGO & CIE accueille Alexandra en stage d’observation

  • Qui es-tu ?

Je suis Alexandra Le Calvez, j’ai 20 ans, j’habite à Paimpol et je suis actuellement en troisième année d’administration économique et sociale (AES) en parcours gestion des administrations et des entreprises au Campus Mazier de Saint-Brieuc (Rennes 2).

  • Comment as- tu entendu parler d’ESS CARGO & CIE ? 

Lors du deuxième semestre de L3 je devais trouver un stage d’observation de 2 semaines.
Après avoir effectué un stage dans un centre d’accueil de demandeurs d’asiles lors du premier semestre, je souhaitais encore une fois avoir de l’expérience dans le milieu du social et plus particulièrement dans le milieu de l’économie sociale et solidaire. Après avoir essuyé plusieurs refus, et des demandes sans réponse, Haud Le Guen responsable partenariat et développement chez RÉSO solidaire m’a proposé un entretien. Elle m’a alors parlé de plusieurs associations qui pourraient m’intéresser et ESS CARGO & CIE en faisait partie. Je me suis alors renseignée au sujet de ce projet de tiers-lieu et j’ai trouvé le projet très intéressant et riche de sens.

  • Pourquoi voulais-tu y faire ton stage ?

Avant de connaître le projet d’ESS CARGO  j’avais déjà entendu parler des tiers-lieu mais sans vraiment savoir ce à quoi cela correspondait. J’ai alors trouvé intéressant d’y effectuer mon stage afin de mieux connaître le montage d’un tel projet. De plus, en tant qu’étudiante de Rennes 2, et sûrement future étudiante rennaise, je me suis sentie concernée par le montage d’un tiers-lieu sur le campus de Villejean. Après un entretien passé avec Marie et Nolwen et la présentation de leurs projets, l’idée d’intégrer leur équipe pour une courte période m’a d’autant plus intéressée que j’ai également pris connaissance du réseau d’entraide sur le quartier de Villejean, autre projet qui a retenu mon attention.

  • Peux-tu nous parler de ton stage ? 

Pendant ce stage j’ai pu effectuer un travail d’observation afin de mieux comprendre l’avancée et les idées de leurs projets, comme par exemple pendant les réunions d’équipe.
J’ai également pu aider Roger, en stage pendant son master ESS, sur la préparation d’une fiche d’animation de réunion, sur une présentation diaporama et j’ai pu l’accompagner découvrir un local mis à disposition par le Secours Catholique pour le réseau d’entraide.
J’ai également pu participer à un certain nombre de formations très enrichissantes organisées par l’incubateur Tag 35 sur la réponse d’appel à projets, la préparation au pitch, et sur le budget et le financement. J’ai pu accompagner l’équipe aux locaux de Tag 35 pour une réunion de mi-parcours et une revue de projet.
De plus, j’ai pu rédiger une sous-partie de leur business plan social sur la partie constat de l’urgence écologique et aller observer le temps d’une après-midi le fonctionnement de l’épicerie gratuite de Rennes 2.

  • Que t’a-t-il apporté ? Qu’est ce que tu en retiens ?

La confiance accordée par Marie, Nolwen et Roger m’a permis de voir que je suis capable d’effectuer les tâches que l’on me demande même si je viens d’intégrer un projet, de bien exprimer mes idées à l’oral et à l’écrit ainsi que de m’intégrer à une équipe.Je retiendrais également le soutien des partenaires ainsi que de la solidarité qu’on les porteur.euse.s de projets et les associations entre eux

  • Tes projets pour l’avenir ?

D’un point de vue scolaire, je souhaite à la rentrée prochaine intégrer le master économie sociale et solidaire ou le master intervention et développement social de Rennes 2. Mon projet professionnel n’est pas encore parfaitement défini mais j’aimerais aider et accompagner les populations en difficulté, comme les demandeurs d’asile, les victimes de violences conjugales ou encore les jeunes en situation de vulnérabilité, dans tous les cas avoir un métier qui a du sens.
Pour finir j’aimerais m’engager dans une association à la rentrée prochaine. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 − 5 =